À la demande de la commission nationale médico-mutualiste de l’INAMI (la médicomut), l’AIM a cartographié les suppléments d’honoraires en hôpitaux aigus, selon le type de prestataire (conventionnement, spécialité), le type de soins et l’hôpital. L’impact pour le patient est évalué au travers de l’ensemble des suppléments d’honoraires facturés pour son séjour hospitalier. Le cumul annuel de l’attestation de ces montants de suppléments par patient a également été calculé sur une base individuelle, de manière à présenter l’impact financier de cette politique de facturation auprès de bénéficiaires confrontés à des séjours hospitaliers répétitifs. Les résultats ont été utilisés dans une première phase (2016-2017) afin de formuler dans l’accord médico-mut 2018-2019 de définir des mesures visant à améliorer la protection des patients contre les frais d’hospitalisation imprévus ou à tout le moins une amélioration de l’information en la matière disponible (a priori) pour le bénéficiaire.

La publication du baromètre hospitalier AIM de 2020 présente pour la première fois des résultats de la facture totale à charge patient lors d’une hospitalisation classique ou de jour. En 2018, l’ensemble des patients a déboursé 1,35 milliards euros en plus des dépenses de l’assurance maladie, principalement sous forme de suppléments d’honoraires. Les suppléments d’honoraires par séjour ont eux aussi connu une augmentation en 2018. L’Atlas AIM vous permet de comparer, pour plusieurs interventions fréquentes, le montant moyen des suppléments d’honoraires facturés d’un hôpital à un autre.

Contact Agence InterMutualiste (AIM)
FR : Françoise De Wolf - francoise.dewolf@solidaris.be
NL : Mieke Dolphens - Mieke.Dolphens@cm.be ou Bernard Landtmeters - bernard.landtmeters@cm.be